La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.


--------------------------

Le  CNFCG représente la communauté des scientifiques travaillant sur les changements globaux, un domaine de recherche particulièrement interdisciplinaire.

---------------------------

 

 

Qu'est-ce que le CNFCG ?

 Le Comité National Français des Changements Globaux (CNFCG) représente la communauté des scientifiques travaillant sur les changements globaux, un domaine de recherche particulièrement interdisciplinaire.

Le Comité National Français des Changements Globaux (CNFCG)  est abrité par l’Académie des Sciences qui représente institutionnellement la France au Conseil International de la Science (ICSU),  organisation non gouvernementale indépendante dont le siège est à Paris.

Le CNFCG est l'un des 21 Comités Français (CNF) du Comité Français des Unions Scientifiques Internationales ( COFUSI) qui a pour mission de coordonner et valider les activités des CNF, d'assurer les liens avec l'ICSU  et de servir de point d’entrée administratif et financier pour la participation financière française aux programmes internationaux qui sont sous sa tutelle : le Programme Mondial de Recherche sur la Biodiversité (DIVERSITAS), le  Programme International Géosphère-Biosphère (PIGB, en anglais IGBP), le Programme International sur les Dimensions Humaines du Changement Global (PIDH, en anglais IHDP) et le Programme Mondial de Recherches sur le Climat  (PMRC, en anglais WCRP). Ces quatre programmes font partie du Partenariat des Sciences du Système Terrestre (Earth System Science Partnership - ESSP).

L'ICSU, le conseil international pour les sciences sociales (ISSC), un consortium des principaux financeurs de la recherche environnementale au niveau international (Belmont Forum – impliquant l’ANR pour la France), plusieurs agences des Nations Unies (UNESCO, UNEP, UNU) et l’organisation météorologique mondiale (WMO) est engagé dans un processus de transition visant à regrouper ces programmes  sous un programme "Future Earth" qui est une initiative internationale qui vise à mieux coordonner la recherche en matière de développement durable et à combler l’écart entre le développement de connaissances scientifiques et la mise en œuvre de solutions.